Guerre en Ukraine : quelles conséquences économiques pour l’Europe?

Guerre en Ukraine

Depuis maintenant quelques mois, l’offensive de Vladimir Poutine en Ukraine fait rage. Apportant leur soutien à l’Ukraine, l’Europe et l’Amérique ont dévoilé leurs sanctions à la Russie, des sanctions qui mettent à mal le pays et qui impactent également l’économie du reste du monde. Quelles sont les conséquences économiques de la guerre en Ukraine pour l’Europe?

De lourdes conséquences sur l’offre et la demande

En temps de guerre, tout comme en temps de pandémie, l’économie d’un pays est lourdement impactée par la demande et la réaction des particuliers et des plus grandes entreprises face au conflit. Cette réaction est dominée dans une large mesure par l’incertitude, qui peut paralyser les consommateurs et faire chuter la demande, ces derniers préférant épargner leur argent en diminuant leur consommation au profit de l’épargne. Le même constat peut être appliqué aux investisseurs, qui prendront la décision de rester prudents face à un futur et un développement du conflit incertain.

Le fruit de cette incertitude se retrouve dans l’état des bourses françaises et européennes, mais aussi dans la demande des pays étrangers, ce qui pourrait affecter le nombre d’exportations.

Du côté de l’offre, les conséquences de la guerre en Ukraine sont également nombreuses pour l’Europe. On note notamment une hausse toujours plus importante des coûts de l’énergie, la Russie étant l’un des plus grands importateurs de gaz en Europe, causant une hausse du prix du gaz de 80%. Le prix du pétrole connaît lui aussi une augmentation importante, ainsi qu’un grand nombre de matières premières et de métaux exportés de Russie et d’Ukraine, dont le blé, ou encore le titane, un matériau particulièrement utilisé dans l’industrie automobile.

Une augmentation des coûts de transport

En plus de l’impact lourd de la guerre sur l’offre et la demande, qui ne fait qu’augmenter l’inflation en Europe, les coûts de transport augmentent eux aussi pour différentes raisons, impactant les entreprises et les consommateurs européens qui pourraient davantage être tentés de souscrire un crédit urgent. La souscription d’un crédit pourrait être pour certains nécessaire de manière à bénéficier d’une avance de trésorerie qui aidera à limiter l’impact de cette augmentation des coûts du transport. Des crédits qui pourraient eux aussi être impactés par l’augmentation générale de l’inflation en France et dans le reste de l’Europe.

  • La Russie est isolée du reste du monde, et les filiales des entreprises européennes présentes en Russie déménagent les unes après les autres.
  • L’Ukraine n’est plus en mesure d’assurer ses commandes et de maintenir ses exportations.
  • Les coûts du transport aérien et maritime augmentent du fait des interdictions de survol de la Russie et des nouvelles voies de passage maritime mises en place afin de contourner les zones de conflit.
  • Le prix du baril de pétrole ne cesse d’augmenter, ce qui représente un impact également important sur le coût des transports.
Une augmentation des coûts de transport

À la recherche de solutions alternatives

Face à l’augmentation générale des prix, et aux problèmes d’approvisionnement de différentes matières premières, nombreux sont les Etats européens qui doivent repenser une partie de leur économie, en cherchant des solutions alternatives afin de limiter l’inflation et d’éviter les pénuries.

  • L’Ukraine et la Russie représentent à eux seuls 30% des exportations de blé mondiales. Le prix de la tonne de blé atteint donc un taux record, et oblige de nombreux Etats à chercher des alternatives dans des pays voisins, tels que la France pour l’Algérie. Cela n’arrête cependant pas la hausse du cours mondial du blé, ce qui impacte le prix de certaines denrées alimentaires de base en Europe.
  • L’Europe est particulièrement dépendante aux énergies fossiles russes, et de nombreux pays cherchent des alternatives à la consommation du gaz Russe, dont le développement de l’éolien, du solaire et du nucléaire en sources d’énergie.

Cette recherche de solutions alternatives concerne aussi les consommateurs européens, qui face à la hausse des prix de l’énergie et de certaines denrées alimentaires sont amenés à repenser leur manière de consommer. Des conséquences qui concernent les européens, et qui s’étendent également bien au-delà de nos frontières.

Andreas Linde
Écrit par
Andreas Linde dispose de plus de sept ans d’expérience dans le domaine des prêts et sait tout ce qu’il faut savoir sur l’ARP, les prêts par annuités, les prêts en série, les obligations et d’autres nombreux termes pertinents concernant le secteur des prêts.
LoanScouter > Actualités > Guerre en Ukraine : quelles conséquences économiques pour l’Europe?